Le logiciel Libre à la rencontre du cinema.

Les cinémas Utopia ont testés à Bordeaux lors des dernières RMLL un concept unique: pour 5 euros repartez sans avoir vu le film mais avec celui ci sur un support numérique sans DRM au format mkv.

Afin de gérer les ventes, un logiciel libre est spécialement développé. Son but étant de mettre en réseau toutes les salles participants disséminées un peu partout en France.

Bien sur il ne faudra pas s’attendre à voir le dernier blockbuster proposé via ce circuit de distribution. Les films proposés seront essentiellement des courts métrages, des documentaires ou des films d’arts et d’essais.

Sur les 5 euros, 3 euros seront renversés à l’ayant-droit, le reste étant partagé entre Tva et la sas projetant et mettant le film à disposition. Lancement prévu de « Video en poche » le 15 septembre.

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Et une bêta 4 pour Firefox 4

Le développement du navigateur de la fondation Mozilla Firefox se poursuit et amène cette fois ci une bêta 4…

Au menu de cette nouvelle version de Firefox qui est toujours en phase de développement: l’intégration de Sync dans Firefox afin de synchroniser tous vos Firefox. Une nouvelle gestion des onglets grâce à Panorama qui était jusque là également une extension connue sous le nom de Tab Candy.

Au menu également une nouvelle facon de gérer les extensions. Au lieu d’etre affiché dans une fenetre détachée de Firefox, ilss ont géré comme s’il s’agissait d’un site web…

Pour en savoir plus, je vous invite à visiter ce lien en anglais… Les nouveautés de Firefox 4 b4

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Visiter un serveur SSH avec SFTP, client sous Windows…

Bonjour,

Je vais vous apprendre dans ce tuto comment visiter un serveur SFTP. SFTP est installé d’office dans votre serveur SSH.
Vous pourrez grâce à ce tuto visiter un serveur, c’est-à-dire voir tout ces fichier et les modifier. Vous avez le serveur en accès lecture et écriture normalement.

Le logiciel qu’il vous faudra est WinSCP dans un premier temps. Il fonctionne uniquement sous Windows. Le prochain tuto vous apprendra comment le faire depuis n’importe quel OS.

Commencez par le télécharger :

http://winscp.net/download/winscp428setup.exe

Installez-le ensuite, il est en Français. N’installez pas RegistryBooster, c’est de la pub ;).

Lancez ensuite WinSCP.

Dans le Nom d’hôte, mettez l’IP du serveur, le Nom d’utilisateur et le Mot de passe sont ceux de l’utilisateur du serveur.

Faites Connecter, un avertissement s’affiche :

Faites Oui, patientez pendant la connexion au serveur…

Une fois connecté, voici ce qui s’ouvre :

La connexion au serveur s’est bien effectuée, je vais maintenant vous expliquer rapidement comment vous servir de ce logiciel :

À gauche se situe votre PC, vous pouvez naviguer au sein de celui-ci sans problèmes, c’est très facile.
À droite se situe le serveur et sa structure de fichiers et dossiers, vous pouvez aussi naviguer dessus sans problèmes (le temps est plus long car il recherche tout par internet, c’est normal ;)). Lors d’un clic droit sur un fichier distant, vous voyez que vous pouvez l’éditer grâce à l’éditeur inclu, vous pouvez donc toucher à tout ce qui se trouve dans votre serveur.
Un glisser/déposer entre la droite et la gauche vous permet de télécharger ou d’uploader un fichier entre votre PC et le serveur.

Je vous laisse découvrir la suite, bon plaisir. A bientôt pour un autre tuto qui traitera de la même chose mais depuis l’OS de votre choix.

OpenSourceWay

<< < | > >>

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Utiliser PuTTY pour contrôler un ordinateur via SSH.

Bonjour,

Comme vous avez pu le voir dans le tuto précédent, SSH est un protocole qui permet de contrôler un ordinateur à distance. PuTTY est un logiciel libre qui permet de contrôler un PC via SSH.

On commence par l’installer :

Linux Ubuntu :

% sudo apt-get install putty

Windows :

http://the.earth.li/~sgtatham/putty/latest/x86/putty.exe

Linux :

http://the.earth.li/~sgtatham/putty/latest/putty-0.60.tar.gz

Ensuite, lancez-le : Application >> Internet >> PuTTY SSH Client.

Rentrez l’adresse IP du serveur à commander (ici 168.34.16.149). Cette IP peux être locale, un nom de machine ou encore l’adresse IP de votre serveur.

Faites Open (et oui, PuTTY n’es pas encore traduit, ou j’ai mal cherché ^^).

Une console s’ouvre, attendez que le message suivant apparaisse :

Faites Accept.

Le fenêtre se ferme. La console se met en mouvement et vous demande un login et un mot de passe :

Entrez le nom d’utilisateur du serveur et le mot de passe associé (lors de l’entrée du mot de passe, rien n’apparait mais le mot de passe est entré. C’est un équivalent aux * et • de windows).

La session se lance alors :

Vous pouvez alors rentrer les commandes des logiciels de votre choix du moment qu’il fonctionne en ligne de commande :

Voici par exemple une blague qui peux faire marrer certains. Si vous il y a du monde dans la pièce ou il y a le serveur, vous pouvez lancer votre lecteur de musique (Music On Consol) pour les réveiller :D.

Voilà, il me semble que vous savez tout !! A bientôt pour la suite…

OpenSourceWay.

<< < | > >>

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Chattez avec Gmail sous Linux

Selon Google, c’était la fonction la plus demandée par les utilisateurs de distributions Gnu/Linux. Deux ans après les windows, les linuxiens peuvent utiliser la fonction de discussion audio et video intégré à Gmail.

Afin d’utiliser cette nouvelle fonctionnalité, il faut installer un plugin que vous trouverez ici: Plugin chat video Gmail

Le responsable du projet Justin Uberti explique que la version Linux est arrivée avec un retard par rapport aux version Windows et Mac OS à cause de soucis d’ingénieries. En effet, afin que les linuxiens aient les mêmes fonctions que les utilisateurs d’autres plateforme. Les développeurs  ont du tester énormément de matériel et s’adapter à Pulse Audio.

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Installer un serveur SSH sous Ubuntu…

Bonjour,

Ce mini-tuto, bien qu’il soit très simple et utile, il est le départ d’une série de tutos que je suis en train d’écrire, traitant du SSH.

Le SSH est :

Un protocole qui permet de prendre le contrôle à distance d’un ordinateur. L’ordinateur commandé est appelé serveur, il doit être allumé et connecté à internet lors de la manipulation. L’ordinateur commandant est appelé client et doit aussi être connecté à internet.

Le premier S de SSH signifie Secure, c’est à dire que toutes les informations qui transitent entre les deux PC sont cryptée protégeant d’éventuels sniffages de la connexion.

SSH est très simple d’approche si vous souhaitez utiliser un serveur sous linux (ubuntu) ce qui est fait dans ce tuto. SSH est utilisé pour pouvoir gérer son serveur web à distance, faire une blague à un ami, visiter le contenu d’un ordinateur à distance grâce à SFTP…

Bien qu’il soit tôt pour vous le dire, le client devra savoir le nom d’utilisateur, le mot de passe et l’adresse IP du serveur.

C’est fini pour la définition hâtive du SSH. Passons à la partie technique :

La configuration requise : Ubuntu, Internet.

Nous allons installer openssh qui est une alternative libre pour créer un serveur SSH. Tapez donc sudo apt-get install openssh-server dans un terminal. Attendez que tout s’installe.

C’est fini !! OpenSSH est lancé. Le serveur est fonctionnel, déjà protégé… et se lancera automatiquement au démarrage de votre PC.

Si vous souhaitez modifier la configuration, tapez sudo nano /etc/ssh/sshd_config. Tout est expliqué ici.

Voici la marche à suivre pour l’installation d’openssh sous une autre distribution :

Fedora :

> su root
# rpm -Uvh openssh-5.0p1-fc4.1.i386.rpm
# rpm -Uvh openssh-client-5.0p1-fc4.1.i386.rpm
# rpm -Uvh openssh-server-5.0p1-fc4.1.i386.rpm

Mandriva :

> su root
# urpmi openssh
# urpmi openssh-server
# urpmi openssh-clients

Debian :

> su root
# apt-get update
# apt-get install ssh

Vous avez maintenant installé OpenSSH et vous avez un serveur opérationnel. La suite du tuto arrive dans quelques jours.

OpenSourceWay.

<< < | > >>

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Natty Narwhal sera le code d’Ubuntu 11.04

Mark Shuttleworth vient d’annoncer le nom de la release d’Ubuntu prévue de sortir en Avril 2011.

Après Lucid Lynx pour la toute fraiche 10.04, Maverick Merkaat pour la future 10.10 ce sera donc Natty Narwhal que l’on peut traduire comme Narval Chic.

Le narval est un cétacé dont les males porte une unique corne à l’image des licornes… on le surnomme d’ailleurs licorne des mers. (article Wikipedia sur le narval).

Ubuntu 11.04 Natty Narval devrait poursuivre les travaux de Lucid Lynx et Maverick Merkaat au niveau de l’amélioration du design et du support des proceseurs ARM.

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

OpenSolaris c’est fini…

Alors que nous en parlions le mois dernier, la fin d’OpenSolaris est arrivée.

En effet, Oracle qui a racheté Sun il y a peu de temps prévoit de créer une version de transition vers Solaris 11 nommée Solaris 11 Express.

Un fork d’OpenSolaris est d’ailleurs en train de naitre sous le nom d’Illumos. Ce projet basé sur OpenSolaris est a été initié par un ancien de chez Sun Microsystems.

Systèmes d’exploitation

Inscrivez-vous flux rss

imprimer cet article envoyer à un ami recevoir les newsletters contacter la rédaction s'abonner au flux rss partager

Oracle sonne le glas d'OpenSolaris

Oracle sonne le glas d’OpenSolaris

Edition du 16/08/2010 – par IDG NS / Maryse Gros

Le repreneur de Sun semble avoir confirmé la semaine dernière ce que beaucoup suspectaient déjà depuis un moment : c’en est fini du projet OpenSolaris.

Un mémo interne où Oracle déroulait sa stratégie Solaris a circulé vendredi dernier. On y apprend que les efforts de l’éditeur se focaliseront sur une version commerciale du système d’exploitation, en l’occurrence la version 11 afin, notamment, d’accroître ses ventes des serveurs. « Nous ne fournirons pas d’autre distribution (…) ni d’OpenSolaris 2010.05, ou de distribution ultérieure », stipule la note interne.

Solaris 11 est la prochaine version majeure du système d’exploitation initialement développé par Sun. Oracle a indiqué qu’il la livrerait l’an prochain. Préalablement, il fournira un peu plus tard cette année une édition développeur gratuite, baptisée Solaris 11 Express, assortie d’un programme de support. L’éditeur espère ainsi persuader les entreprises utilisant OpenSolaris de migrer vers Solaris 11 Express et, vraisemblablement, vers Solaris 11 à l’avenir.

« Une fin affreuse pour OpenSolaris »

Des doutes étaient apparus sur l’engagement d’Oracle envers OpenSolaris. Sun avait lancé cette version Open Source de son OS avec l’ambition d’attirer les développeurs vers ses produits et, par la suite, de drainer dans la foulée des clients payants. En janvier, Oracle a pris le contrôle de Solaris lors de l’acquisition de Sun.

Le mois dernier, le conseil de gouvernance d’OpenSolaris a menacé de se dissoudre à moins qu’Oracle n’accepte de discuter de ses projets sur l’OS. Sans surprise, les développeurs qui ont contribué au projet sont consternés des dernières évolutions.

« C’est une affreuse fin pour des heures de travail effectuées sans compter, au service d’ un logiciel de qualité qui sera désormais fourni comme un produit Oracle auquel nous n’aurons plus accès de façon ouverte et illimitée », a notamment regretté dans un billet de blog Steven Stallion, un développeur d’Atlanta qui a contribué au projet. Il rappelle que le travail qui a été fait sur le logiciel se concentrait sur son amélioration pour l’ensemble des utilisateurs et pas pour le bénéfice d’une société. « C’est clairement une perversion de l’esprit Open Source », considère-t-il.

« OpenSolaris ne doit pas avantager nos concurrents »

Pour justifier sa stratégie, Oracle explique dans son mémo qu’il ne peut pas tout faire. L’une des contraintes étant sa capacité d’ingénierie calculée en nombre de développeurs et en temps disponible. « Nous devons veiller à notre priorité qui est de fournir l’OS d’entreprise, Solaris 11, pour développer notre activité Systèmes. »

Cela sous-entend aussi qu’OpenSolaris peut compromettre cette position concurrentielle. « Nous voulons que l’adoption de notre technologie et de notre propriété intellectuelle favorise nos objectifs globaux. En revanche, elle ne doit pas permettre à nos concurrents de tirer un avantage induit de nos innovations avant nous », peut-on lire dans la note interne d’Oracle.

Page suivante (2/2) >

envoyer recevoir
imprimer commenter
0 commentaires postés >> Tous les commentaires

L’ACTUALITÉ DU JOUR

Business Dell rachète 3Par, spécialiste du stockage virtualisé(16/08/2010 17:55) – Il y a quelques mois, lors d’un entretien avec David Scott, CEO de 3P (…)

Législation La CNIL surveille de près les « smart grid »(16/08/2010 17:26) – Les compteurs électriques intelligents, déjà installés aux Pays-Bas, mais pour (…)

Systèmes d’exploitation Oracle sonne le glas d’OpenSolaris(16/08/2010 16:58) – Un mémo interne où Oracle déroulait sa stratégie Solaris a circulé vendredi dernier. (…)

Infrastructure serveur Le calcul haute performance accessible aux PME(16/08/2010 16:23) – « Il y a un vrai travail de pédagogie et d’évangélisation à faire sur les bénéfices (…)

Société Le site France.fr a réouvert(16/08/2010 14:36) – Après des débuts calamiteux, une fermeture quelques heures après son lancement (…)

Infrastructure serveur Novell va supporter Suse Linux ES sur Amazon EC2(16/08/2010 12:20) – A la suite d’un accord conclu avec Novell, Amazon va proposer un tarif horaire pour (…)

LE TOP
  1. Une pénurie de DRAM se profile, selon iSuppli
  2. Le chef de l’ingénierie de l’iPhone quitte Apple
  3. La Fondation Linux clarifie l’utilisation du code Open Source
  4. Microsoft a livré son Patch Tuesday
  5. Lotus Notes/Domino : IBM tique sur un rapport de Gartner
Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

L’application Androïd de nouveau fonctionnelle

Suite à une fausse manipulation de ma part, les articles ne s’affichaient plus sur l’application Androïd de Webynux.

L’erreur est désormais résolue et j’espère que vous appréciez ce service.

J’en profite pour vous demandez quelles fonctions vous aimeriez voir apparaitre dans cette application?

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus