Les nouveautés de Jelly Bean 4.1.1 sur le Galaxy Note 10.1

jellybeanAprès des semaines d’attentes, Jelly Bean 4.1.1 est arrivé sur le Galaxy Note 10.1.
Le moment est venu de faire un point sur les nouveautés apportées.

Commençons par la fluidité promise sur les transitions. Personnellement je ne l’ai pas trouvé très flagrante mais vu la puissance de la tablette, ça doit se sentir plutôt sur d’autres appareils.

Là où le changement est visible et que je trouve très pratique est la gestion du multi-tâches qui a été améliorée en rajoutant le mode d’affichage en cascade (fenêtres superposables et que l’on peut redimensionner). Pour changer de mode, il suffit de sortir le menu du bas de l’écran pour accéder à la commande pour switcher entre vue double et vue en cascade.

Il y a maintenant en remplacement de la gestion des notifications, la fonction blocage: elle permet de gérer les appels, notifications, alarmes… autorisés ou non, suivant une plage horaire définie ou pas. Pour la version Wifi bien sûr il n’y a pas les appels.

Nouveauté sur l’application photo, maintenant ça y’est! Quand le son de la tablette est coupé, le son du déclencheur aussi!

Il y a aussi une application appelé Group Cast, je ne l’ai pas testée mais si j’ai bien compris elle permet de partager des images, documents et musique avec d’autres appareil doté de group cast, grâce au Wifi d’un réseau. Attention, il faut que les appareils soient sur le même réseau local.

-Google Now

Qu’est ce que c’est? Pour répondre à cette question je vais citer Wikipédia: « Google Now est un assistant personnel intelligent qui prend la forme d’une application Android basée sur la reconnaissance vocale et l’usage du langage naturel pour apporter des réponses aux requêtes des utilisateurs, faire des recommandations et effectuer des actions en déléguant certaines requêtes à des services en ligne. »
En clair, on lui demande une info et il vous l’affiche.

Il fait les conversion de monnaies, la traduction de mots, les horaires de vols, la météo, le programme du ciné, horaires de transport en commun…
Exemple pour la météo: dites-lui, météo Paris ou météo Rennes ou autre et il l’affiche.
Autre exemple: dites-lui 10 euros en dollar et on obtient la page Google avec la conversion.
Google Now se trouve dans la liste des applications (icône en haut à droite quand on est sur une page d’accueil) et s’appelle « Recherche » avec une icône bleu d’un micro.

Mais ce n’est pas tout!

Le Galaxy Note 10.1, en plus de passer à Jelly Bean, reçoit le pack Premium Suite.
Ce pack améliore des applications déjà présentes et en ajoute d’autres que je vais vous présenter dans la suite de cet article. Ces changements impliquent tous le S-pen.

L’Easy Clip

Qu’est ce que c’est? Sous ICS, nous pouvions faire une capture de l’écran du Galaxy Note 10.1. Avec l’Easy Clip, nous pouvons aller plus loin en ayant la possibilité de découper l’image de n’importe qu’elle partie de l’écran.

Comment l’utiliser? C’est très simple. Il suffit de maintenir le bouton du S-Pen enfoncé et de tracer la forme du découpage voulu sur l’écran. Vous verrez à l’écran des pointillés marquer le découpage.
Attention par contre, il faut obligatoirement rejoindre le point de départ du tracé.
Une fois cela fait, le Galaxy Note 10.1 vous proposera une liste vers où placer votre découpage ou sinon en touchant le découpage avec le S-Pen, il sera enregistré dans le presse papier.

-Air View

Voici l’autre grande nouveauté, il faudra tout d’abord l’activer dans le menu des paramètres, je ne vous montre pas le chemin, je pense que vous saurez le trouver.
Que fait l’Air View? Il permet, en approchant juste le S-Pen de l’écran, d’afficher des sortes d’info-bulles dans certaines applications.

Par exemple dans la galerie, on trouve nos dossiers, grâce à l’Air View, simplement en positionnant le S-Pen au dessus d’un dossier, il s’affichera les images ou vidéos du dossier dans l’info-bulle. Ainsi, plus besoin d’entrer dans chaque dossier pour voir ce qu’il y a dedans.
Autre exemple, pendant une lecture de vidéo, en positionnant le S-Pen au dessus de la barre de progression de lecture, une image d’aperçu vous permettra de repérer un moment de la vidéo que vous seriez en train de chercher.

Dans l’application Email, l’Air View peut vous montrer le début des mails sans avoir à les ouvrir. Dans le S-Calendrier, même chose avec les événements associé aux jours. On positionne juste le S-Pen au dessus et on a l’info-bulle qui s’affiche.
En plus de ça, Air View permet d’actionner les barres déroulantes notamment sur l’application Internet en plaçant le S-Pen en haut ou en bas des pages Web.

Ceci n’est pas la liste exhaustive des fonctionnalités auquel l’Air View donne accès, il est fort possible qu’il y ‘en ait que je n’ai pas vu.

-Popup vidéo

Popup vidéo est une fonctionnalité qui permet de réduire une vidéo pour l’avoir sous forme de fenêtre redimensionnable sans bordure.
Cela permet de laisser la vidéo tourner tout en faisant autre chose.

Attention c’est différent de réduire la fenêtre de la vidéo comme mentionné dans le paragraphe sur le multi-tâche.
Ici, la vidéo reste au premier plan, alors qu’ en réduisant juste la fenêtre, dès qu’on affiche une autre application prenant tout l’écran elle passe en arrière plan.
Pour utiliser cette fonctionnalité, appuyez sur la deuxième commande en haut a droite juste a coté de capture d’image.

-Photo note

Le photo note est une petite fonctionnalité sympa qui permet de faire une annotation au dos des images de la galerie. Vous trouverez cette fonctionnalité en ouvrant une image et en allant dans le menu en haut à droite>ajouter une note à la photo. Vous avez accès aux couleurs, styles de crayon et gomme du S-Note.
Une fois annoté, l’image sera cornée en haut a droite, pour pouvoir revoir son annotation et la modifier.

-S-note

Le S-note à été amélioré, graphiquement, peu de changement, la désactivation des effets du toucher avec les mains est passé en bas de l’écran.
Sous ICS, on pouvait déjà paramétrer une liste de crayon il suffisait ensuite de les sélectionner pour les utiliser. Plus besoin d’ouvrir le panneau crayon maintenant. Un double appuie sur le bouton du S-Pen et on switche sur le crayon paramétré suivant avec en bout de liste la gomme!

Ainsi, si vous n’utilisez qu’un type de crayon, vous pouvez passer du dessin à la gomme très facilement.
Autre ajout, sous ICS on pouvait insérer des images grâce à l’icône image en haut à droite. Maintenant si on sélectionne l’icône, un menu apparait et on voit qu’on peut insérer des images de la galerie ou une photo qu’on prend de suite, une vidéo en mémoire ou qu’on enregistre, une carte, un élément du presse-papier, des cliparts….

-Paper Artist

Voici une nouvelle application qui permet de modifier une photo en lui appliquant un filtre, il y en a 34 en tout,par exemple: style mosaïque, cachemire, vinyle, stylo-feutre…
On peut modifier un peu le filtre en le « gommant » sur certaines zones de l’image ou en ajoutant d’autres couleurs. A vous d’explorer votre créativité avec cette application.
Vous le trouverez dans la liste des applications.

Ceci était mon premier article et il n’est pas court, merci de m’avoir lu et je vous dis à bientôt pour la prochaine mise à jour ^^.

Artakus

Artakus

Je m'appelle Artakus (du moins ici ^^). J'ai commencé à utiliser Internet en 2003, devant une telle quantité d'information s'ouvrant à moi, je me suis mis à l'explorer de plus en plus proportionnellement à l'évolution du nombre d'heures et débit de mon forfait. Ayant l'âme d'un touche-à-tout, j'ai exploré différents domaines: la chimie, la biologie puis l'informatique : la programmation au début :(C, Java, HTML, CSS, PHP, JavaScript, SQL), puis la modélisation 3D (Blender) et le traitement d'image (GIMP). Parallèlement aux langages informatiques, j'explore aussi les langages humains (Anglais, Espagnol, Japonais...n'étant pas assez surbooké en 2013 j'ai attaqué le Chinois) En 2011, j'ai commencé à explorer le monde des smartphones et tablettes tactiles en particulier ceux dotés d'Androïd et au hardware en général. Artakus

More Posts

Réduire une image avec The Gimp 2.8

The Gimp est un logiciel libre de retouche d’image à l’instar du propriétaire Photoshop d’Abobe.

1/ Téléchargement et installation

Se rendre sur http://www.gimp.org/downloads/

Télécharger la version convenant à votre système d’exploitation et l’installer.

2/ Réduire une image pour l’utiliser sur le web

Pourquoi réduire la taille d’une image ? Surtout pour accélérer ou du moins, faire en sorte que le site internet soit moins long… Et puis la plupart des sites aujourd’hui n’exploite que 600pixels (px) en largeur… il est donc inutile d’avoir des photos faisant 3200px.

Ouvrir la photo a redimensionner dans The Gimp, puis dans le menu « Image » choisir l’option « Échelle et taille de l’image » et remplacer la Largeur existante par 600, la hauteur s’ajustera automatiquement et cliquer sur « Echelle ».

Il ne reste plus qu’a exporter l’image redimensionnée, soit en créant une nouvelle image afin de conserver l’image d’origine soit en écrasant l’image d’origine.

3/ enregistrement et exportation.

Depuis la version 2.8, il y a une nuance dans la notion d’enregistrement et d’exportation sous Gimp. Quand on choisi Ficher / enregistrer sous, Gimp 2.8 va créer un fichier propre au Gimp .XCF.

Afin d’utiliser la photo et qu’elle soit visible par le plus grand nombre, nous utilisons plus souvent .jpg ou .png comme format d’image.

Pour ceci il faut donc choisir l’option « exporter vers » dans le menu « Fichier », choisir un nom et une extension comme par exemple test.jpg. Une fenêtre apparaît avec un curseur de qualité… en général, si l’image est destinée à un site internet je compresse à 80.

Lorsque vous avez cliquez sur Exporter, la nouvelle image est réduite et compressé dans l’emplacement que vous aviez choisi.

Télécharger le pdf de ce cette astuce

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Set DNS… serait ce la solution Free Mobile?

Vous l’aurez compris,  j’ai quelques soucis de data chez Free Mobile comme beaucoup de clients mobiles essentiellement situé en Ile de France et dans les grosses agglomérations.
Cette situation est d’ailleurs assez « drole » puisque il y a 15 ans, lorsque Bouygues Telecom lançait ses offres le problème était inverse et on parlait de voix a cette époque. En effet, les parisiens avaient du réseau BT et c’était beaucoup moins vrai pour les abonnés en province ou il existait de grosses zones blanches…

Tout cela pour dire qu’hier soir, à la suite de mon billet, je suis re-tombé sur l’application Android « Set DNS » qui permet de modifier les DNS Free Mobile vers celles d’Open DNS ….. et je ne sais pas si c’est un effet Placebo mais mon internet mobile semble plus rapide…

Ce n’est peut etre qu’une solution provisoire en attendant l’offre B & You du 6 novembre 2012…

Le problème de débit chez Free Mobile étant récurrent chez beaucoup d’abonné, je me suis dis que cette astuce pouvait vous aider…

Pour télécharger Set DNS, rendez vous sur Google Play ou scannez le QrCode ci dessous:

Set DNS

— Edit —

Je n’ai pas encore bien saisi si le smartphone devait etre rooté ou non…

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Sauvegarder son serveur sur un compte Dropbox

Bonjour,

Me revoilà! et Aujourd’hui c’est pour vous faire part d’une petite astuce qui me permet de sauvegarder mes bases de données ainsi que mes fichiers facilement, loin de mon serveur, sur ceux de Dropbox.

Bien sur, il faut disposer d’un compte Dropbox, ceci est gratuit et vous pouvez en ouvrir un en cliquant sur ce lien. A l’ouverture, vous aurez le droit à 2 Go d’espace ce qui n’est pas bien lourd mais il existe diverses astuces gratuite comme le parrainage pour augmenter son quota d’espace.

Si vous désirez avoir la suite de ce tutoriel, je vous propose un e-book ici

 

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

TOR – Ou surfer anonymement sur le net…

Bonjour le monde,

Je ne suis plus très actif cependant je vais vous faire part d’une chose importante, le réseaux TOR qui permet de surfer anonymement sur Internet, regarder ses mails anonymement, tchatter anonymement via IRC…

Nous verrons dans cet article la méthode super simple pour avoir une fenêtre Firefox (C’est le navigateur par défaut) utilisant TOR sous Ubuntu (ça marche sur n’importe quel OS).

Déjà, TOR, c’est quoi ?

Par See origin (Myself + tango desktop team for icons) [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons

Alors, on le voit sur l’image on passe par plein d’intermédiaires, les flèches vertes sont cryptées, la rouge ne l’est pas si l’on utilise une connexion HTTP. Aux yeux du serveur vous avez l’adresse IP du dernier relais. Si je suis le FBI et que vous êtes Anonymous, je suis capable de couper un lien, si je coupe le rouge qui transmet des informations illégales, je sais quelles informations transites mais je ne sais pas vers où. Si je coupe le lien vert, je sais vers où mais je ne sais pas quelles données transitent. Voilà pourquoi Anonymous utilise TOR.

Maintenant, comment l’installer ?

Allez sur le site de torproject, sur la page téléchargement. Là télécharger la version qui correspond à votre architecture (32 ou 64 bits). Décompressez l’archive. Et rendez-vous dans le répertoire.

Ensuite il vous faut lancer le script et attendre le chargement de  la connexion TOR

Voilà, Attendez encore et hop, une fenêtre du navigateur Firefox s’ouvre toute seule ! C’est pas magique. Vous utiliser alors TOR uniquement dans cette fenêtre. C’est un peu plus lent car les intermédiaires ne sont pas en notre faveur, mais si vous vérifiez votre adresse IP avec les deux navigateurs, vous verrez une différence.

Participer au réseau…

Vous souhaitez aider le réseaux en proposant un relais, c’est aussi super simple

Vous avez alors trois possibilités, relais simple, relais de sorti (dernier relais) ou relais avec une adresse spéciale non censurée.

Choisissez la solution de votre choix, remplissez les deux champs et c’est fini !

Bonne visite du web à tous !

Sous la neige, OpenSourceWay

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Présenter son code via LibreOffice…

Bonjour à tous,

Une astuce qui m’as énormément servi, qui fonctionne pour les utilisateurs Ubuntu et LibreOffice (testée sous LibreOffice 3.4.3 et Ubuntu 11.10), elle permet d’afficher du code lors d’un diaporama comme le montre l’exemple en fin d’article :

Voici la démarche :

  • Il faut commencer par installer l’extension java de LibreOffice soit le paquet libreoffice-java-common via la logithèque.
  • Ensuite il faut télécharger et installer l’extension coooder (cliquez sur « Get It » et « Ouvrir avec LibreOffice ») avec LibreOffice
  • Puis redémarrez LibreOffice
  • Maintenant ouvrez votre diaporama .odp, l’extension ne marche malheureusement qu’avec le traitement de texte, faites donc à côté « Fichier → Nouveau → Document texte »
  • Dans le document texte coller le bout de code
  • Sélectionnez-le en entier (Ctrl+A) et cliquez sur l’icône que vous n’avez jamais vu qui ressemble à <>
  • Choisissez dans la liste déroulante le langage du morceau de code, faites Ok
  • Le texte est maintenant coloré comme il conviens
  • Copiez-le, et collez le dans votre diaporama au bon endroit

C’est fini !!

Note : Pour ceux qui aurait comme moi des soucis avec les tabulations, mettez un espace avant d’appuyer sur la touche tabulation, l’espace pourra être enlevé par la suite.

Bonne nouvelle année, et bon codage !

OpenSourceWay

Exemple

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Rafraichir les tableaux de bord GNOME…

GnomeBonjour à tous.

Si vous un êtes un utilisateur d’une distribution de linux qui utilise GNOME (comme Ubuntu). Peut-être avez vous eu des bugs comme moi : par exemple un applet qui se lance pas bien, des soucis d’affichage qui peuvent être gênant…

Voici une petite astuce qui va vous permettre de fermer puis de relancer ces tableaux de bords pour pouvoir rafraîchir l’affichage des tableaux de bords (sous Ubuntu) :

  • Allez sur le bureau (c’est important)
  • Faites clic-droit, créer un lanceur
  • Mettez un nom quelconque, mettez par contre gnome-panel comme commande, l’icône change normalement toute seule.
  • Validez, la fenêtre se ferme et vous avez un nouvel icône sur le bureau.
  • Ouvrez un terminal (Ctrl+Alt+t)
  • Tapez la commande killall gnome-panel dans le terminal. (Là, on a peur, les tableaux de bords on disparu :))
  • Mais pas de panique, il suffit de fermer le terminal et de cliquer sur le lien du bureau.
  • Hop magie, les tableaux de bords sont réapparus, et en beau normalement. Vous pouvez supprimer le raccourci du bureau.

Bon, voilà, c’est pas encore la gloire qui va me tomber dessus mais avoir de beaux tableaux de bords fait parti des petits plaisirs de la vie ;).

Bonne journée,

OpenSourceWay

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Contribuez au logiciel libre avec votre Freebox Revolution

Bonjour,

Parmi les caractéristiques de la nouvelle Freebox nommée Revolution, vous trouverez un dique dur de 250 Go ainsi qu’une seedbox basée pour la partie Torrent sur Transmissionbt.

Si vous n’etes ni développeur, ni traducteur, ni chercheur de bugs… vous pouvez facilement contribuer aux logiciels libre en seedant, c’est à dire en partageant les images iso de diverses distributions Gnu/Linux.

Ok, mais je fais comment?

Dans un premier temps, il vous faudra récupéré les .torrent des images ISO sur les sites de chaque distribution puis de vous rendre sur l’interface de gestion via votre navigateur internet préféré à l’adresse suivante: http://mafreebox.freebox.fr.

Sur cette interface, outre les différents réglages de la Freebox vous avez un onglet

Allez dans le menu « Ajout » pour lancer le téléchrgement de votre .torrent en le retrouvant sur votre disque avec le bouton « parcourir ».

Il n’y a plus qu’a attendre que votre image soit téléchargée et après elle sera automatiquement partagée.

N’ayez crainte, le partage d’images ISO GNU/Linux est totalement légale. Bonne contribution

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Visiter un serveur SSH avec SFTP, client sous Windows…

Bonjour,

Je vais vous apprendre dans ce tuto comment visiter un serveur SFTP. SFTP est installé d’office dans votre serveur SSH.
Vous pourrez grâce à ce tuto visiter un serveur, c’est-à-dire voir tout ces fichier et les modifier. Vous avez le serveur en accès lecture et écriture normalement.

Le logiciel qu’il vous faudra est WinSCP dans un premier temps. Il fonctionne uniquement sous Windows. Le prochain tuto vous apprendra comment le faire depuis n’importe quel OS.

Commencez par le télécharger :

http://winscp.net/download/winscp428setup.exe

Installez-le ensuite, il est en Français. N’installez pas RegistryBooster, c’est de la pub ;).

Lancez ensuite WinSCP.

Dans le Nom d’hôte, mettez l’IP du serveur, le Nom d’utilisateur et le Mot de passe sont ceux de l’utilisateur du serveur.

Faites Connecter, un avertissement s’affiche :

Faites Oui, patientez pendant la connexion au serveur…

Une fois connecté, voici ce qui s’ouvre :

La connexion au serveur s’est bien effectuée, je vais maintenant vous expliquer rapidement comment vous servir de ce logiciel :

À gauche se situe votre PC, vous pouvez naviguer au sein de celui-ci sans problèmes, c’est très facile.
À droite se situe le serveur et sa structure de fichiers et dossiers, vous pouvez aussi naviguer dessus sans problèmes (le temps est plus long car il recherche tout par internet, c’est normal ;)). Lors d’un clic droit sur un fichier distant, vous voyez que vous pouvez l’éditer grâce à l’éditeur inclu, vous pouvez donc toucher à tout ce qui se trouve dans votre serveur.
Un glisser/déposer entre la droite et la gauche vous permet de télécharger ou d’uploader un fichier entre votre PC et le serveur.

Je vous laisse découvrir la suite, bon plaisir. A bientôt pour un autre tuto qui traitera de la même chose mais depuis l’OS de votre choix.

OpenSourceWay

<< < | > >>

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Utiliser PuTTY pour contrôler un ordinateur via SSH.

Bonjour,

Comme vous avez pu le voir dans le tuto précédent, SSH est un protocole qui permet de contrôler un ordinateur à distance. PuTTY est un logiciel libre qui permet de contrôler un PC via SSH.

On commence par l’installer :

Linux Ubuntu :

% sudo apt-get install putty

Windows :

http://the.earth.li/~sgtatham/putty/latest/x86/putty.exe

Linux :

http://the.earth.li/~sgtatham/putty/latest/putty-0.60.tar.gz

Ensuite, lancez-le : Application >> Internet >> PuTTY SSH Client.

Rentrez l’adresse IP du serveur à commander (ici 168.34.16.149). Cette IP peux être locale, un nom de machine ou encore l’adresse IP de votre serveur.

Faites Open (et oui, PuTTY n’es pas encore traduit, ou j’ai mal cherché ^^).

Une console s’ouvre, attendez que le message suivant apparaisse :

Faites Accept.

Le fenêtre se ferme. La console se met en mouvement et vous demande un login et un mot de passe :

Entrez le nom d’utilisateur du serveur et le mot de passe associé (lors de l’entrée du mot de passe, rien n’apparait mais le mot de passe est entré. C’est un équivalent aux * et • de windows).

La session se lance alors :

Vous pouvez alors rentrer les commandes des logiciels de votre choix du moment qu’il fonctionne en ligne de commande :

Voici par exemple une blague qui peux faire marrer certains. Si vous il y a du monde dans la pièce ou il y a le serveur, vous pouvez lancer votre lecteur de musique (Music On Consol) pour les réveiller :D.

Voilà, il me semble que vous savez tout !! A bientôt pour la suite…

OpenSourceWay.

<< < | > >>

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook