Églantine et les ouinedoziens – Épisode 14 – Des solutions… radicales

    Églantine fait toujours face à Monsieur Lessig et Monsieur Dantou.

Ils lui ont demandé de leur donner des éléments pratiques pour

poursuivre leur projet. Elle leur dit :

- D'abord, il faut que vous évaluiez la pertinence de continuer ce

projet tel qu'il est.

- Pardon ?, s'insurge Monsieur Dantou.

- Si vous avez fait appel à moi, je me doute que vous êtes dans une

situation des plus inconfortables. S'il n'y a pas moyen d'améliorer

cette situation, il est plus que responsable de penser à prendre des

mesures drastiques.

- Vous voudriez qu'on arrête le projet ?

- Je n'ai pas dit ça. J'ai juste soumis l'idée que cela soit une

possibilité. À vous de l'étudier. Vous avez perdu de l'argent si vous

arrêtez. Mais vous allez dépensez plus d'argent en continuant. Si c'est

pour avoir un mauvais produit, d'après ce que j'ai entendu en réunion...

    Monsieur Dantou intervient :

- Il ne sera pas si mauvais que ça...

- Si, il le sera. J'ai trois utilisateurs qui peuvent en témoigner et un

prestataire qui passe plus de temps à préparer le devis de la deuxième

version de l'outil qu'à travailler sur la première version.

- ...

- Une étude objective vous permettra de savoir si vous êtes dans un

puits dans fond. On fait tous des erreurs, plus tôt elle sont admises,

moins il y a de conséquences.

- C'est dur à avaler...

- Je ne vous dis pas ce que vous devez faire, je vous dis ce que je

ferais. Après, vous avez trois possibilités. La première, vous vous

rendez compte que l'outil n'est pas indispensable aujourd'hui. Vous

stoppez tout et tout le travail fourni part en pertes. La deuxième, vous

avez besoin de l'outil mais le projet actuel est un puits sans fond.

Vous arrêtez le projet actuel et vous vous servez de tout ce que vous

avez acquis d'outils et d'expérience pour démarrer un projet sain. La

troisième, le projet est mal barré mais vous pouvez en récupérer le

contrôle.

    Monsieur Lessig entre dans la discussion. Il dit :

- Admettons que nous soyons dans la troisième situation. Qu'est-ce que

vous feriez ?

Articles relatifs

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus