WordPress vérifie la version de Firefox utilisée

Ce week end, j’ai un peu trop joué avec mon Ubuntu ce qui m’a value une réinstallation complete… de 10.10 Maverick Merkaat.

Depuis plusieurs mois je m’interroge sur l’après Ubuntu? et oui je suis sur cette distribution linux depuis plusieurs années (Dapper Drake) et la tournure qu’elle prend ne me plait pas des masses… J’ai bien envie de tester Fedora 16… Serait ce le moment de tester cette autre très bonne distribution ou en avez vous une autre à me proposer?

Revenons a nos moutons, avec ma Ubuntu 10.10, j’ai donc le droit par défaut à Firefox 3.6.20 et WordPress m’annonce fièrement que mon navigateur est un peu à la traine…

Ceci dit, vais je faire les mises à jours si je passe sur Fedora rapidement?

 

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Ubuntu 10.04 ne bénéficiera pas de Gnome 3

Mark Shuttleworth vient d’annoncer que la distribution Linux Ubuntu qui sortira en Avril 2010, Ubuntu 10.04 LTS Lucid Lynx n’embarquera pas Gnome 3.

Ubuntu 10.04 n’embarquer a pas Gnome 3 très certainement pour des raisons de calendriers, et du fait que Lucid Lynx sera une LTS.

LTS signifie Long Term Support. Ces éditions qui sortent tous les deux ans en avril sont supportées par Canonical pendant 3 ans pour les versions Dekstop et pendant 5 ans pour les versions serveurs Pour ces raisons, les logiciels la composant doivent être fiable et stable.

Ubuntu Software Store fera bien parti de la fête.

La prochaine version ou release d’Ubuntu sera la 9.10 Karmic Koala attendue pour le 29/10. La version stable actuelle d’Ubuntu se nomme Jaunty Jackalope et est numérotée 9.04.

En parlant de numérotation, Le premier chiffre (bientot les deux premiers) correspondent à l’année de sortie, les deux suivants au mois. Ainsi, si on vous parle de Dapper Drake 6.06, vous saurez que cette LTS (la première) est sortie en Juin 2006.

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Fedora 11 reportée

Vous attendiez la sortie de Fedora 11 avec impatience… il vous faudra patienter une semaine supplémentaire.

Initialement prévue aujourd’hui, la sortie de la version finale de Fedora 11 a été repoussée au 2 juin 2009 soit dans une semaine par léquipe de développement. En effet un bug empêche la bonne continuation du planning de livraison…

Le bug empecherait au LiveCD d’effectuer l’installation du système… on comprends qu’il est génant! La RC 1 devrait être disponible avant la fin de cette semaine.

Les nouveautés de Fedora 11:

  • KDE 4.2
  • GNOME 2.26
  • XFCE 4.6
  • OpenOffice.org 3.1
  • Firefox 3.1
  • GCC 4.4 (tous les paquets de la distribution ont été reconstruits)
  • NetBeans 6.5
  • Python 2.6
  • Un démarrage accéléré, avec un objectif de 20 secondes en moyenne depuis le démarrage de la machine jusqu’à l’arrivée à l’écran de sélection du compte utilisateur.
  • Une réécriture du code d’Anaconda pour la gestion des partitions.
  • La possibilité pour les applications d’installer automatiquement des polices, des codecs ou encore des cliparts.
  • L’intégration de PolicyKit dans les politiques de sécurité de Cups
  • Le remplacement partiel de la HAL par DeviceKit, pour gérer plus simplement les périphériques
  • L’utilisation du système de fichiers Ext4 par défaut
  • Améliorations sur la gestion de l’énergie

Pour la petite histoire, Fedora n’est pas seule à sortir en retard. On se souvient d’Ubuntu 6.06 Dapper Drake qui aurait du être nommée 6.04…. Elle était en 2006 sortie avec 2 mois de retard …

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Installer Linux Ubuntu

Ubuntu est une distribution Linux très conviviale basée sur Debian. Sa facilité d’installation, d’utilisation et sa large reconnaissance du matériel font d’elle une distribution idéale pour qui veut débuter dans le monde libre.

La version stable actuelle (date de l’article) est Dapper Drake. le tuto étant basé sur une installation de Breezy (version antérieur), les captures d’écran peuvent être sensiblement diiférent.

La grande nouveauté réside dans le fait que le livecd est installable sur Dapper et qu’elle se fait en mode 100 % graphique.

Avant toute installation … il faut récupérer une image ISO de la distribution. C’est une image du CD ou DVD d’installation.

Télécharger Ubuntu Linux

Si vous êtes sur PC sans processeur 64 bit choisissez une version I386.

L’installation peut commencer !

Elle va durer entre 15 et 30 minutes, des fois un peu plus, tout dépend de votre matériel.

Il faut vous assurer que votre bios est paramétré pour booter (démarrer) sur votre lecteur cd ou dvd. Si vous ne savez pas comment faire, reportez-vous au manuel de la carte mère de votre machine… en général il faut taper [back-space] ou del, ou suppr … au démarrage de l’ordinateur.

Insérez votre CD dans le lecteur et redémarrez votre ordinateur…

Je n’ai fait des captures d’écran que pour les moments importants … quand il travaille tout seul vous patientez !

Prochain écran intéressant et où votre attention est réclamée, celui où l’on vous demande le choix de la langue … vous avez du choix, l’exemple est en anglais mais vous pouvez choisir français .

 

Suivi de votre localisation géographique … Choisissez le pays où vous vous trouvez !

 

Puis le choix du type de clavier… Choisissez « french (with euro) » si vous êtes en France.

 

S’ensuit une suite de détections matériel et réseau si vous avez un port Ethernet.

 

Si les fonctions DHCP ne sont pas installées sur votre système, vous devriez avoir cette page :

 

Comme le paramétrage automatique du réseau a échoué, il va maintenant vous être proposé de le faire manuellement.

(A cette étape, si vous ne voulez pas paramétrer de réseau local sélectionnez « Ne pas configurer ».)

 

En entrant l’IP statique de l’ordinateur sur le réseau local :

 

Le masque de sous-réseau, ou Netmask, s’inscrit automatiquement :

 

La passerelle, ou gateway, est l’adresse IP de votre routeur, modem-routeur sur le réseau local.

 

 

Hostname : Ubuntu c’est bien mais soyez original… mettez ce que vous voulez.

 

Voilà le stade « critique », le plus difficile de l’installation et non sans risque : le partitionnement.

Si vous choisissez « partitionnement automatique » Ubuntu va effacer le système d’exploitation déjà présent (Windows ?) et partitionner au mieux tout l’espace du disque.

Si vous voulez conserver Windows intact, choisissez plutôt « partitionnement manuel ».

 

Le partitionnement manuel vous permettra de choisir quelles partitions devront être créées, réutilisées, formatées et supprimées.

Ubuntu peut techniquement être installé avec une seule partition (la partition racine [/]); pour un meilleur fonctionnement et pour plus de sécurité, nous vous conseillons de créer au moins les trois partitions suivantes :

  • Une partition racine [point de montage : /] dans laquelle s »installeront les utilitaires et services du système d »exploitation, ainsi que tous les programmes ;

  • Une partition swap [aucun point de montage], qui sert d »extension à la mémoire vive de votre ordinateur. On suggère que cette partition ait une taille de 1,5 à 2 fois celle de la capacité en RAM de votre ordinateur (ex : si votre ordinateur dispose de 512 Mo de RAM, alors la swap devrait avoir une taille entre 768 Mo et 1024 Mo) ;

  • Une partition utilisateurs [point de montage : /home] dans laquelle seront contenus les fichiers des utilisateurs (documents texte, films, fichiers audio, etc.) ainsi que les paramètres personnels des utilisateurs ;

  • Facultatif : si vous utilisez également Windows en dual boot, il peut être utile d’avoir une partition commune pour partager les fichiers (médias, par exemple) entre les deux systèmes d »exploitation.

Il n’y a aucun choix de système de fichiers pour la partition swap ; les systèmes de fichiers les plus utilisés pour les partitions / et /home sont le ext3 et le reiserfs (attention, même si le FAT est proposé pour le /home, le choisir fera rater l’installation). Voir la page d’Ubuntu-fr concernant les systèmes de fichiers pour choisir lequel vous préférerez.

La partition commune, quant à elle, doit être en FAT32, seul système de fichiers correctement géré à la fois par Windows et par Linux (c’est également valable pour votre partition Windows : si elle est en NTFS, elle ne sera accessible qu’en lecture seule par Linux).

Une fois que vous avez partitionné votre disque comme bon vous semble, cliquez sur « terminez le partitionnement et appliquer les changements ».

Après, tout est plus simple … il suffit d’attendre que les fichiers soient copiés sur le disque !

 

La prochaine étape va installer Grub. Grub est un « boot loader » c’est-à-dire que c’est lui qui va vous permettre, au démarrage de votre ordinateur, de choisir entre les différents OS installés dans votre ordinateur.

 

Le plus gros est fait … votre Ubuntu est presque installée.

Votre système va redémarrer … suivront d’ultimes petits réglages de localisation … (rappel, l’exemple est pris sur une machine américaine … adaptez !)

 

Autre étape importante, le choix du nom de l’utilisateur courant et du mot de passe associé … Ne pas se tromper !!

Heureux veinards … votre système libre Ubuntu est prêt !

Tapez votre login puis le mot de passe (attention numlock désactivé par défaut)

Bienvenue dans le monde libre !

Articles relatifs

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

191006 – Flash Player 9 pour Linux arrive.

Le plugin Flash de chez Adobe apparaît enfin sur la plateforme libre Linux. Dans la communauté, beaucoup l'on longtemps attendu, des fois sans ne plus trop y croire.

Qu'ils se rassure, Adobe vient de le proposer en téléchargement.

Installation d'Adobe Flash Player sous Linux:

Continuer la lecture de « 191006 – Flash Player 9 pour Linux arrive. »

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus