Installer Openfire Sur un serveur Ubuntu 12.04

Bonjour,

Ce matin, je me suis amusé a installer le serveur de messagerie instantanée Xmpp/Jabber Openfire sur le serveur Ubuntu Precise Pangolin 12.04 de ma société. Tous à vos terminaux… on est parti!

La première « difficulté » réside dans le fait qu’Openfire nécessite Java de Sun pour fonctionner et que cette verison n’est plus disponible sous notre distribution préférée. Heureusement, la documentation française  d’Ubuntu-fr est bien fournie et on y apprend qu’un PPA est disponible.

Si la fonction

add-apt-repository

ne fonctionne pas:

sudo apt-get install python-software-properties
sudo add-apt-repository ppa:webupd8team/java


Ensuite un traditionel:

sudo apt-get update

sudo apt-get install oracle-java7-installer

et Java 7 de Sun est installé sur votre serveur.

Il ne reste plus qu’a installer Openfire.

Rendez vous dans /opt:

cd /opt

Téléchargez y l’archive la plus récente d’Openfire qui est a l’heure ou j’écris ces mots, la 3.7.1

wget  http://download.igniterealtime.org/openfire/openfire_3_7_1.tar.gz

Après il suffit de décompressez l’archive et de créer les liens qui vont bien

sudo tar -zxvf /openfire_3_7_1.tar.gz

Créer un lien pour créer le service Openfire

sudo ln -s /opt/openfire/bin/openfire /etc/init.d/

Le rendre exécutable:

sudo chmod +x /etc/init.d/openfire

Faire en sorte de lancer Openfire au boot du serveur:

cd /opt/openfire
sudo update-rc.d openfire defaults
sudo nohup ls >ls.log 2>&1 &

J’ai trouvé cette dernière commande sur un site mais je ne sais pas trop a quoi elle sert et me retourne en plus une erreur…. de l’aide sera donc la bienvenue.

Vous pourrez paramétrer votre serveur Openfire à l’url http://localhost:9090 ou http://votre_ip_publique:9090 ou encore http://votre.url:9090

J’espère que ce tutoriel saura aider certain(e)s d’entre vous!

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

OpenOffice libéré

source: Framablog

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

LibreOffice sera dans Ubuntu 11.04

C’est officiel le fork d’OpenOffice.Org nommé LibreOffice intégrera la prochaine version d’ubuntu.

L’éditeur d’ubuntu, Canonical soutenait déjà LibreOffice depuis sa création en 2010. L’intégration dans la distribution Linux voulait donc de source.

Le fait qu’Oracle ne propose qu’OpenOffice 3.2 en version Open Source a beaucoup joué en faveur du fork. Pour bénéficier des améliorations d’OpenOffice.Org 3.3 il fallait obligatoirement passer à LibreOffice.

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

OpenSolaris c’est fini…

Alors que nous en parlions le mois dernier, la fin d’OpenSolaris est arrivée.

En effet, Oracle qui a racheté Sun il y a peu de temps prévoit de créer une version de transition vers Solaris 11 nommée Solaris 11 Express.

Un fork d’OpenSolaris est d’ailleurs en train de naitre sous le nom d’Illumos. Ce projet basé sur OpenSolaris est a été initié par un ancien de chez Sun Microsystems.

Systèmes d’exploitation

Inscrivez-vous flux rss

imprimer cet article envoyer à un ami recevoir les newsletters contacter la rédaction s'abonner au flux rss partager

Oracle sonne le glas d'OpenSolaris

Oracle sonne le glas d’OpenSolaris

Edition du 16/08/2010 – par IDG NS / Maryse Gros

Le repreneur de Sun semble avoir confirmé la semaine dernière ce que beaucoup suspectaient déjà depuis un moment : c’en est fini du projet OpenSolaris.

Un mémo interne où Oracle déroulait sa stratégie Solaris a circulé vendredi dernier. On y apprend que les efforts de l’éditeur se focaliseront sur une version commerciale du système d’exploitation, en l’occurrence la version 11 afin, notamment, d’accroître ses ventes des serveurs. « Nous ne fournirons pas d’autre distribution (…) ni d’OpenSolaris 2010.05, ou de distribution ultérieure », stipule la note interne.

Solaris 11 est la prochaine version majeure du système d’exploitation initialement développé par Sun. Oracle a indiqué qu’il la livrerait l’an prochain. Préalablement, il fournira un peu plus tard cette année une édition développeur gratuite, baptisée Solaris 11 Express, assortie d’un programme de support. L’éditeur espère ainsi persuader les entreprises utilisant OpenSolaris de migrer vers Solaris 11 Express et, vraisemblablement, vers Solaris 11 à l’avenir.

« Une fin affreuse pour OpenSolaris »

Des doutes étaient apparus sur l’engagement d’Oracle envers OpenSolaris. Sun avait lancé cette version Open Source de son OS avec l’ambition d’attirer les développeurs vers ses produits et, par la suite, de drainer dans la foulée des clients payants. En janvier, Oracle a pris le contrôle de Solaris lors de l’acquisition de Sun.

Le mois dernier, le conseil de gouvernance d’OpenSolaris a menacé de se dissoudre à moins qu’Oracle n’accepte de discuter de ses projets sur l’OS. Sans surprise, les développeurs qui ont contribué au projet sont consternés des dernières évolutions.

« C’est une affreuse fin pour des heures de travail effectuées sans compter, au service d’ un logiciel de qualité qui sera désormais fourni comme un produit Oracle auquel nous n’aurons plus accès de façon ouverte et illimitée », a notamment regretté dans un billet de blog Steven Stallion, un développeur d’Atlanta qui a contribué au projet. Il rappelle que le travail qui a été fait sur le logiciel se concentrait sur son amélioration pour l’ensemble des utilisateurs et pas pour le bénéfice d’une société. « C’est clairement une perversion de l’esprit Open Source », considère-t-il.

« OpenSolaris ne doit pas avantager nos concurrents »

Pour justifier sa stratégie, Oracle explique dans son mémo qu’il ne peut pas tout faire. L’une des contraintes étant sa capacité d’ingénierie calculée en nombre de développeurs et en temps disponible. « Nous devons veiller à notre priorité qui est de fournir l’OS d’entreprise, Solaris 11, pour développer notre activité Systèmes. »

Cela sous-entend aussi qu’OpenSolaris peut compromettre cette position concurrentielle. « Nous voulons que l’adoption de notre technologie et de notre propriété intellectuelle favorise nos objectifs globaux. En revanche, elle ne doit pas permettre à nos concurrents de tirer un avantage induit de nos innovations avant nous », peut-on lire dans la note interne d’Oracle.

Page suivante (2/2) >

envoyer recevoir
imprimer commenter
0 commentaires postés >> Tous les commentaires

L’ACTUALITÉ DU JOUR

Business Dell rachète 3Par, spécialiste du stockage virtualisé(16/08/2010 17:55) – Il y a quelques mois, lors d’un entretien avec David Scott, CEO de 3P (…)

Législation La CNIL surveille de près les « smart grid »(16/08/2010 17:26) – Les compteurs électriques intelligents, déjà installés aux Pays-Bas, mais pour (…)

Systèmes d’exploitation Oracle sonne le glas d’OpenSolaris(16/08/2010 16:58) – Un mémo interne où Oracle déroulait sa stratégie Solaris a circulé vendredi dernier. (…)

Infrastructure serveur Le calcul haute performance accessible aux PME(16/08/2010 16:23) – « Il y a un vrai travail de pédagogie et d’évangélisation à faire sur les bénéfices (…)

Société Le site France.fr a réouvert(16/08/2010 14:36) – Après des débuts calamiteux, une fermeture quelques heures après son lancement (…)

Infrastructure serveur Novell va supporter Suse Linux ES sur Amazon EC2(16/08/2010 12:20) – A la suite d’un accord conclu avec Novell, Amazon va proposer un tarif horaire pour (…)

LE TOP
  1. Une pénurie de DRAM se profile, selon iSuppli
  2. Le chef de l’ingénierie de l’iPhone quitte Apple
  3. La Fondation Linux clarifie l’utilisation du code Open Source
  4. Microsoft a livré son Patch Tuesday
  5. Lotus Notes/Domino : IBM tique sur un rapport de Gartner
Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Vers la fin d’OpenSolaris?

OpenSolaris est un Unix developpé par  Sun. Récemment racheté par Oracle, l’avenir d’OpenSolaris semble bien noir…

Le comité exécutif de l’Opensolaris Group Board vient de lancer un ultimatum fixé au 16 août. A cette date, si Oracle ne s’est pas intéressé au sort des developpeurs, la communauté OpenSolaris sera fermée.

En janvier dernier, Oracle n’avait publié aucune feuille de route pour OpenSolaris.

OpenSolaris à participé activement au développement du système de fichier ZFS. Ce système de fichier est aujourd’hui largement utilisé dans les salles serveurs pour déployer de grand volume de fichier.

Oracle, nouveau propriétaire d’OpenSolaris a d’ailleurs bénéficié de ce développement.

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

[petition] il faut sauver MySQL

Si Oracle rachète MySQL, les utilisateurs de bases de données vont payer l’addition

Si Oracle rachète MySQL comme entité de Sun, les utilisateurs de bases de données vont payer l’addition.

En Avril 2009, Oracle annonçait son intention d’acquérir Sun. Sachant que Sun avait acquis MySQL l’année précédente, cela voudrait alors dire que Oracle, leader du marché des bases de données propriétaires, pourrait posséder MySQL, la base de données open source la plus populaire au monde.

Si Oracle acquiert MySQL il aura alors un pouvoir de contrôle total sur cette base de données, projet phare du logiciel libre. Or pour la plupart de ces projets, comme Linux ou Apache, il n’existe aucune possibilité pour un concurrent d’acheter ne fût-ce qu’un dixième de leur l’influence. Néanmoins le succès de MySQL a toujours été dépendant de l’entreprise qui le développait, le distribuait et en faisait la promotion. Cette entreprise (initialement MySQL Ab, et ensuite Sun) a toujours possédé les droits de propriété intellectuelle, notamment la marque, le droit d’auteur et (seulement dans un cadre de défense) les brevets. Elle a aussi utilisé ces droits afin de générer des revenus qui ont été pour une grande partie réinvesti en développements, ainsi plus importants mais aussi de meilleure qualité.

Si tous ces droits de propriétés tombent dans les mains du concurrent principal de MySQL, ce dernier cessera immédiatement de devenir une alternative aux produits onéreux d’Oracle. Jusqu’à présent les clients avaient le choix d’intégrer MySQL dans leurs nouveaux projets en lieu et place des produits d’Oracle et ces dernières années de nombreuses grandes entreprises ont effectué des migrations depuis Oracle vers MySQL. Chaque entreprise était par conséquent libre de choisir sa base de données et l’alternative permettait de négocier avec les revendeurs d’Oracle en utilisant l’argument MySQL. Eliminer le problème MySQL rapportera facilement un milliard de dollars par an à Oracle, voire plus.

Signez la pétition pour sauver MySQL

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

OpenOffice.org aura du Java dans le futur

Oracle ayant racheté Sun, il devient également propriétaire de la suite bureautique libre OpenOffice. Le PDG d’Oracle a annoncé vouloir intégrer JavaFX au fonctionnement d’OpenOffice.

Le plus drôle c’est qu’OpenOffice.org n’a pas arréteé d’abandonner le Java au fures et à mesure de son développement!

JavaFX a été créé pour concurrencer Microsoft Silverlight ou Adobe AIR avec ce qu’on appelle les RIA, les Riches applications d’Internet. Le point fort d’OpenOffice reste sa présence sur de nombreuses plateformes. Toutefois, JavaFX n’est pas aussi déployé…il faudra donc encore pas mal de développement pour voir JavaFX dans openOffice sous toutes les plateformes.

JavaFX permettrait d’avoir un OpenOffice identique quelque soit la plateforme utilisée.

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

TomTom rejoint l’OIN

Le fabricant de GPS européen a rejoint le consortium OIN et bénéficier de son soutien face aux attaques de Microsoft.

En effet, depuis plusieurs semaines, TomTom fait face à une série d’attaque de la part de Microsoft concernant plusieurs violation de brevets.

L’OIN aide les sociétés utilisantt Linux à se protéger en cas d’attaques pour violation de brevets.

N’ayant pas suivi l’histoire opposant les deux firmes, je ne peux malheureusement pas ppour le moment détailler le différent. Selon l’article de Zdnet, Microsoft porte plainte en partie sur l’utilisation par TomTom du Kernel Linux…à mon avis j’ai mal compris… depuis quand Microsoft régit il l’utilisation du Kernel ??? (éclairage par commentaires bienvenus !!)

En tout cas, en adhérant à l’Open Invention Network, TomTom peut compter sur le soutien de Google, d(IBM, d’oracle ou encore de Red Hat.

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus