Besoin d’aide pour installer Munin !

Bonjour à tous

Je viens de migrer webynux sur un serveur dédié sous Ubuntu 8.04 Serveur et j’aimerais le monitorer grace à Munin mais malheureusement j’ai un joli « index of »… dossier vide!

J’ai installer Munin via les dépots.

/var/www/munin appartient à munin:munin et dispose des droits 0755.

Mon /etc/munin/munin.conf:

[code]

# Example configuration file for Munin, generated by 'make build'

# The next three variables specifies where the location of the RRD
# databases, the HTML output, and the logs, severally. They all
# must be writable by the user running munin-cron.
dbdir /var/lib/munin
htmldir /var/www/munin
logdir /var/log/munin
rundir /var/run/munin

# Where to look for the HTML templates
tmpldir /etc/munin/templates

# Make graphs show values per minute instead of per second
#graph_period minute

# Drop somejuser@fnord.comm and anotheruser@blibb.comm an email everytime
# something changes (OK -> WARNING, CRITICAL -> OK, etc)
#contact.someuser.command mail -s « Munin notification » somejuser@fnord.comm
#contact.anotheruser.command mail -s « Munin notification » anotheruser@blibb.comm
#
# For those with Nagios, the following might come in handy. In addition,
# the services must be defined in the Nagios server as well.
#contact.nagios.command /usr/sbin/send_nsca -H nagios.host.com -c /etc/send_nsca.cfg

# a simple host tree
[webynux.net]
address 127.0.0.1
use_node_name yes

#
# A more complex example of a host tree
#
## First our « normal » host.
# [fii.foo.com]
# address foo
#
## Then our other host…
# [fay.foo.com]
# address fay
#
## Then we want totals…
# [foo.com;Totals] #Force it into the « foo.com »-domain…
# update no # Turn off data-fetching for this « host ».
#
# # The graph « load1 ». We want to see the loads of both machines…
# # « fii=fii.foo.com:load.load » means « label=machine:graph.field »
# load1.graph_title Loads side by side
# load1.graph_order fii=fii.foo.com:load.load fay=fay.foo.com:load.load
#
# # The graph « load2 ». Now we want them stacked on top of each other.
# load2.graph_title Loads on top of each other
# load2.dummy_field.stack fii=fii.foo.com:load.load fay=fay.foo.com:load.load
# load2.dummy_field.draw AREA # We want area instead the default LINE2.
# load2.dummy_field.label dummy # This is needed. Silly, really.
#
# # The graph « load3 ». Now we want them summarised into one field
# load3.graph_title Loads summarised
# load3.combined_loads.sum fii.foo.com:load.load fay.foo.com:load.load
# load3.combined_loads.label Combined loads # Must be set, as this is
# # not a dummy field!
#
## …and on a side note, I want them listen in another order (default is
## alphabetically)
#
# # Since [foo.com] would be interpreted as a host in the domain « com », we
# # specify that this is a domain by adding a semicolon.
# [foo.com;]
# node_order Totals fii.foo.com fay.foo.com
#[/code]

Mon /etc/munin/munin-node.conf:

[code]#
# Example config-file for munin-node
#

log_level 4
log_file /var/log/munin/munin-node.log
port 4949
pid_file /var/run/munin/munin-node.pid
background 1
setseid 1

# Which port to bind to;
host *
user munin
group munin
setsid yes

# Regexps for files to ignore

ignore_file ~$
ignore_file \.bak$
ignore_file %$
ignore_file \.dpkg-(tmp|new|old|dist)$
ignore_file \.rpm(save|new)$

# Set this if the client doesn’t report the correct hostname when
# telnetting to localhost, port 4949
#
#host_name localhost.localdomain

# A list of addresses that are allowed to connect. This must be a
# regular expression, due to brain damage in Net::Server, which
# doesn’t understand CIDR-style network notation. You may repeat
# the allow line as many times as you’d like

allow ^127\.0\.0\.1$[/code]

Il semblerait qu’il y ai un soucis de droits ou de permissions…

Il y a t’il une bonne ame dans mon lectorat pour m’aider??

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Nouveau projet sous Linux: Artica Postfix

Ce projet « Artica Postfix » permet d’offrir l’ensemble des fonctionnalités Postfix, procmail, fetchmail, DnsMasq, LDAP, SQUID, dansguardian sans connaissances techniques et à travers un simple outil d’administration web via son navigateur.

L’idée de ce projet est d’offrir les capacités de Linux aux personnes n’ayant pas le temps ou les compétences pour intégrer facilement et de façon professionnelle un service de messagerie et/ou de consultation Internet/

En effet, Linux est désormais accessible à tous, en tout cas en ce qui concerne son installation.
Pour ce qui est de l’administration et de l’intégration d’applications, c’est encore une autre histoire.(…)
L’adjonction par exemple des produits Postfix, LDAP, Cyrus, fetchmail, procmail,amavis,clamav,

spamassassin… est encore technique.

De surcroît, une fois cette mission effectuée, il reste à configurer et maintenir l’ensemble de ces produits.
Artica For Postfix/SQUID est un projet qui répond à cette demande.

Artica For Postfix/squid est un produit gratuit; il offre la possibilité à tout débutant de pouvoir installer l’ensemble de ces composants sans connaissances particulières.
Après avoir installé l’ensemble des composants, Artica For Postfix/SQUID offre une interface web conviviale permettant la gestion de boîtes aux lettres/comptes utilisateurs et l’ensemble des nombreuses règles et paramètres que Postfix/SQUID propose.
L’interface d’administration de type PHP/Ajax est disponible en OpenSource.

Son principe d’installation est simple : Artica Core est la base et le centre nerveux.
On lui ajoute des « modules » pour en faire un relais SMTP et/ou un serveur de boîtes aux lettres et/ou un webmail et/ou un proxy web et/ou un proxy web sécurisé.

Le projet se trouve sur sourceforge.net.(http://sourceforge.net/projects/artica-postfix)
Des fichiers rpm et deb sont disponibles en téléchargement.
Des photos d’écran sont visualisable sur le site web d’Artica (http://www.artica.fr/screenshots.php)

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Jouer à World of Goo sur Linux

Qui a dit qu’il n’y avait pas de jeux sous Linux? Il y en a certes moins que sous Windows… mais il y en a, la preuve!

Les développeurs 2D boy ont annoncé la sortie sous Linux du jeu indépendant World of Goo 32 bits. World of Goo est disponible en .deb, en archive .tar.gz et en .rpm.

Et la version Linux propose une originalité que les autres plateformes nous envieront. En effet, les gamers linuxiens pourront connecter jusqu’a 4 souris sur le même PC afin de jouer en même temps, a plusieurs sur une seule machine!

Je ne sais pas si cette originalité en est la cause mais la version Linuxienne de World Of Goo connait plus de succès que ses homologues sur d’autres plateforme.

Lecteurs gamers, donnez votre avis via les commentaires!!

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Dernière ligne droite pour Fedora 10.

Le cheval de bataille des développeurs de Fedora Linux est pour cette dixième mouture qui sort en Release Candidate, la rapidité de boot.

Selon PC Inpact qui a testé cette version, cette RC de Fedora 10 est effectivement plus rapide mais également stable et assez rapide.

Plymouth (c’est son nom) intègre Gnome 2.24 et KDE 4.1.2 mais également:

  • Le partage des connexions Wifi
  • SecTool qui réalise des audits de sécurité.
  • RPM 4.6
  • Amélioration de Pulse Audio
  • Simplification de la gestion des Imprimantes

Télécharger Fedora 10

Attention, il ne s’agit pas encore de la version finale. Vous installez cette version en sachant que vous risquez de voir votre machine planter.

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Des dépôts Linux pour les logiciels Google

Utilisateur de Linux, Google vient de publier ses propres dépôts de téléchargement.

Pour les non linuxiens des visiteurs de Webynux, la plupart des distributions Linux utilisent ce qu’on appelle des dépôts pour installer et mettre à jour des logiciels. On a donc une ou plusieurs URL vers lesquelles pointe un logiciel faisant le tri et proposant les logiciels disponibles. Ce type de logiciel libre permets aussi la mise a jour automatique des qu’un nouveau logiciel est déposé sur le dépôt.

Pour le moment, Seul Picasa 2.7 et Google Desktop Linux 1.2 sont disponible sur les dépôts mais il y a fort a parier que le reste va suivre.

Google a donc publié des dépôts APT (pour Ubuntu et Debian), YUM (pour Fedora), Urpmi (pour Mandriva), YaST2 (pour Suse) et RPM (pour Red Hat).

Pour installer ces dépôts sur votre distribution Linux, suivez cette adresse qui, au moyen de capture d’écran vous expliquera comment faire.

La méthode est détaillée pour Ubuntu 7.04, Debian GNU/Linux 4.0, OpenSuse 10.2 et Mandriva 2007 Spring.

Plus d’info ici: dépot Google pour Linux

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Fedora 10 arrive en Bêta

En ce mois d’octobre 2008, Webynux attend comme beaucoup la sortie d’Ubuntu 8.10 mais heureusement, le Paysage Linuxien Français dispose également d’autres distribution et notamment Fedora.

Fedora est une distribution Linux qui sert de cobaye à Red Hat. Elle sera déclinée en une version équipée de Gnome et une de KDE. Ce sera Gnome 2.24 et KDE 4.1 qui équiperont cette version bêta.
En plus de ces deux environnements graphique, Fedora arborera le noyau Linux 2.6.27 qui apportera un meilleur support du Wifi et des webcams. Il permettra aussi au utilisateur de machine Mac Intel de supporter l’EFI. Fedora 10 bootera grâce à Plymouth qui remplacera RHGB.
Fedora 10 se verra dotée d’un nouveaux thème d’icône baptisé ECHO ainsi qu’un thème graphique nommé Solar. La version présentée aujourd’hui est une bêta, toutes les intégrations ne sont pas encore faite et son utilisation est réservée à des machines de test n’ayant pas peur des plantages ou bugs.
Outre ces améliorations, Fedora 10 proposera:

  • Un Network Manager revu et amélioré;
  • Un meilleur support des imprimantes;
  • Intégration de Virt-install et virt-manager;
  • Ajout de RPM 4.6;
  • Amélioration de Package Kit;
  • Eclise 3.4 et Netbeans ont été ajoutés.
Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus