Leed, Shaarli et aurevoir Facebook!

leed, l'agrégateurde flux rss libreBonjour à tous,

Comme tout bon geek qui se respecte vous avez sûrement entendu parler de la fermeture de Google Reader le 1er juillet prochain. Si ce n’est pas le cas, il faut penser a sortir de votre caverne 😉

Je suis, comme beaucoup de blogueur un gros consommateur de flux RSS et avoir ses flux synchronisés sur ses PC, son smartphone, sa tablette était le crédo de Google Reader. N’en parlons plus, le roi est mort… Vive le roi.
La seule question qui me turlupinait restait donc: par quoi remplacer GReader? La réponse s’est vite imposée en lisant les différents articles traitant du sujet ces dernier jours.. et un nom ressort à chaque Article: Feedly oui mais Feedly est encore une solution propriétaire qui peut etre fermée demain si la société derrière décide de fermer le service pour quelques motif que ce soit!

Non la véritable alternative pour moi possédant un serveur est sans conteste Leed les bons liens de Sébastienême s’il aurait été « sympathique » de la part de Google de libérer le code de Reader afin qu’un ou plusieurs développeur le fork…

Qu’est ce que leed?

Leed est un agrégateur de flux RSS libre et installable sur son propre serveur. Comme le dit le prof de math que nous aurions tous aimé avoir (ou pas!) mis à part si Idleman décide d’abandonner son projet…. il est pérenne. Et même s’il arrete, le code étant libre il pourra etre repris et amélioré par la communauté!

A l’heure ou j’écris ces lignes, je suis en train de me dire qu’il me faudrait un « recentrage » au niveau des sources d’informations dont je dispose, car entre les flux RSS, Twitter, Facebook, Google+… j’ai l’impression de lire autant de fois les même articles que j’ai de sources. Twitter et G+, l’histoire est réglée puisque je n’y vais pas énormément… pour ce qui est de Fb, je m’en servais surtout pour partager des liens que je glanais de ci, de là sur le web…
Aujourd’hui j’ai un peu ras le bol, d’etre inviter a collectionner des bonbons… j’ai autres choses à faire… et n’etre pas maitre de mon images sur le  net me gene… surtout quand on colle mon nom à une photo d’aspirateur… bref! Je pense que FaceBook va aussi perdre  un utilisateur!

Mais où est Shaarli? shaarli

C’est çà ce moment qu’intervient Shaarli que j’ai installé également sur mon serveur à l’adresse http://www.sebastienserre.com/shaarli/. Si mon leed est privé, mon Shaarli est lui public, n’hésitez donc pas à lui rendre visite régulièrement afin de trouver les bons liens de Sébastien.
L’intéret de Sharli ou de Leed est qu’il est lié à Leed ou a Shaarli! Bref, un article interessant dans un de mes flux et hop, le voilà à votre disposition dans les bons liens de Sébastien.

 

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Installer Openfire Sur un serveur Ubuntu 12.04

Bonjour,

Ce matin, je me suis amusé a installer le serveur de messagerie instantanée Xmpp/Jabber Openfire sur le serveur Ubuntu Precise Pangolin 12.04 de ma société. Tous à vos terminaux… on est parti!

La première « difficulté » réside dans le fait qu’Openfire nécessite Java de Sun pour fonctionner et que cette verison n’est plus disponible sous notre distribution préférée. Heureusement, la documentation française  d’Ubuntu-fr est bien fournie et on y apprend qu’un PPA est disponible.

Si la fonction

add-apt-repository

ne fonctionne pas:

sudo apt-get install python-software-properties
sudo add-apt-repository ppa:webupd8team/java


Ensuite un traditionel:

sudo apt-get update

sudo apt-get install oracle-java7-installer

et Java 7 de Sun est installé sur votre serveur.

Il ne reste plus qu’a installer Openfire.

Rendez vous dans /opt:

cd /opt

Téléchargez y l’archive la plus récente d’Openfire qui est a l’heure ou j’écris ces mots, la 3.7.1

wget  http://download.igniterealtime.org/openfire/openfire_3_7_1.tar.gz

Après il suffit de décompressez l’archive et de créer les liens qui vont bien

sudo tar -zxvf /openfire_3_7_1.tar.gz

Créer un lien pour créer le service Openfire

sudo ln -s /opt/openfire/bin/openfire /etc/init.d/

Le rendre exécutable:

sudo chmod +x /etc/init.d/openfire

Faire en sorte de lancer Openfire au boot du serveur:

cd /opt/openfire
sudo update-rc.d openfire defaults
sudo nohup ls >ls.log 2>&1 &

J’ai trouvé cette dernière commande sur un site mais je ne sais pas trop a quoi elle sert et me retourne en plus une erreur…. de l’aide sera donc la bienvenue.

Vous pourrez paramétrer votre serveur Openfire à l’url http://localhost:9090 ou http://votre_ip_publique:9090 ou encore http://votre.url:9090

J’espère que ce tutoriel saura aider certain(e)s d’entre vous!

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Sauvegarder son serveur sur un compte Dropbox

Bonjour,

Me revoilà! et Aujourd’hui c’est pour vous faire part d’une petite astuce qui me permet de sauvegarder mes bases de données ainsi que mes fichiers facilement, loin de mon serveur, sur ceux de Dropbox.

Bien sur, il faut disposer d’un compte Dropbox, ceci est gratuit et vous pouvez en ouvrir un en cliquant sur ce lien. A l’ouverture, vous aurez le droit à 2 Go d’espace ce qui n’est pas bien lourd mais il existe diverses astuces gratuite comme le parrainage pour augmenter son quota d’espace.

Si vous désirez avoir la suite de ce tutoriel, je vous propose un e-book ici

 

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Protéger son réseau, présentation de Zentyal

Dans le cadre de mon activité professionnelle, j’ai eu a installer et paramétrer la distribution Zentyal. Connu auparavant sous le nom d’Ebox Platform, cette distribution basée sur Ubuntu vise a faciliter la gestion et la securité d’un réseau mais pas seulement.

Pour ma part, mon entreprise ne se sert de Zentyal que pour ses fonctions de proxy, de serveur DHCP, de pare-feu et de passerelle internet. Le réseau d’entreprise se constitue de la sorte d’un modem Cisco 800 fourni par SFR avec un acces 4 mega SDSl ainsi qu’une Freebox ADSL en support. Ces deux passerelles sont connectées au serveur Zentyal qui sera chargé de distribuer internet au postes client du LAN (reseau Local).

Sur ce LAN figure des serveurs web ainsi qu’un serveur SBS 2003 qui n’a que pour seul but la gestion du domaine (lorsqu’il aura rendu l’ame, je pense que Zentyal prendra le relais) ainsi évidemment que des postes client tournant sur Windows, Mac OS et Ubuntu.

La suite aura donc lieu ici très bientôt Protéger son réseau, Installer Zentyal 

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Visiter un serveur SSH avec SFTP, client sous Windows…

Bonjour,

Je vais vous apprendre dans ce tuto comment visiter un serveur SFTP. SFTP est installé d’office dans votre serveur SSH.
Vous pourrez grâce à ce tuto visiter un serveur, c’est-à-dire voir tout ces fichier et les modifier. Vous avez le serveur en accès lecture et écriture normalement.

Le logiciel qu’il vous faudra est WinSCP dans un premier temps. Il fonctionne uniquement sous Windows. Le prochain tuto vous apprendra comment le faire depuis n’importe quel OS.

Commencez par le télécharger :

http://winscp.net/download/winscp428setup.exe

Installez-le ensuite, il est en Français. N’installez pas RegistryBooster, c’est de la pub ;).

Lancez ensuite WinSCP.

Dans le Nom d’hôte, mettez l’IP du serveur, le Nom d’utilisateur et le Mot de passe sont ceux de l’utilisateur du serveur.

Faites Connecter, un avertissement s’affiche :

Faites Oui, patientez pendant la connexion au serveur…

Une fois connecté, voici ce qui s’ouvre :

La connexion au serveur s’est bien effectuée, je vais maintenant vous expliquer rapidement comment vous servir de ce logiciel :

À gauche se situe votre PC, vous pouvez naviguer au sein de celui-ci sans problèmes, c’est très facile.
À droite se situe le serveur et sa structure de fichiers et dossiers, vous pouvez aussi naviguer dessus sans problèmes (le temps est plus long car il recherche tout par internet, c’est normal ;)). Lors d’un clic droit sur un fichier distant, vous voyez que vous pouvez l’éditer grâce à l’éditeur inclu, vous pouvez donc toucher à tout ce qui se trouve dans votre serveur.
Un glisser/déposer entre la droite et la gauche vous permet de télécharger ou d’uploader un fichier entre votre PC et le serveur.

Je vous laisse découvrir la suite, bon plaisir. A bientôt pour un autre tuto qui traitera de la même chose mais depuis l’OS de votre choix.

OpenSourceWay

<< < | > >>

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Utiliser PuTTY pour contrôler un ordinateur via SSH.

Bonjour,

Comme vous avez pu le voir dans le tuto précédent, SSH est un protocole qui permet de contrôler un ordinateur à distance. PuTTY est un logiciel libre qui permet de contrôler un PC via SSH.

On commence par l’installer :

Linux Ubuntu :

% sudo apt-get install putty

Windows :

http://the.earth.li/~sgtatham/putty/latest/x86/putty.exe

Linux :

http://the.earth.li/~sgtatham/putty/latest/putty-0.60.tar.gz

Ensuite, lancez-le : Application >> Internet >> PuTTY SSH Client.

Rentrez l’adresse IP du serveur à commander (ici 168.34.16.149). Cette IP peux être locale, un nom de machine ou encore l’adresse IP de votre serveur.

Faites Open (et oui, PuTTY n’es pas encore traduit, ou j’ai mal cherché ^^).

Une console s’ouvre, attendez que le message suivant apparaisse :

Faites Accept.

Le fenêtre se ferme. La console se met en mouvement et vous demande un login et un mot de passe :

Entrez le nom d’utilisateur du serveur et le mot de passe associé (lors de l’entrée du mot de passe, rien n’apparait mais le mot de passe est entré. C’est un équivalent aux * et • de windows).

La session se lance alors :

Vous pouvez alors rentrer les commandes des logiciels de votre choix du moment qu’il fonctionne en ligne de commande :

Voici par exemple une blague qui peux faire marrer certains. Si vous il y a du monde dans la pièce ou il y a le serveur, vous pouvez lancer votre lecteur de musique (Music On Consol) pour les réveiller :D.

Voilà, il me semble que vous savez tout !! A bientôt pour la suite…

OpenSourceWay.

<< < | > >>

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Installer un serveur SSH sous Ubuntu…

Bonjour,

Ce mini-tuto, bien qu’il soit très simple et utile, il est le départ d’une série de tutos que je suis en train d’écrire, traitant du SSH.

Le SSH est :

Un protocole qui permet de prendre le contrôle à distance d’un ordinateur. L’ordinateur commandé est appelé serveur, il doit être allumé et connecté à internet lors de la manipulation. L’ordinateur commandant est appelé client et doit aussi être connecté à internet.

Le premier S de SSH signifie Secure, c’est à dire que toutes les informations qui transitent entre les deux PC sont cryptée protégeant d’éventuels sniffages de la connexion.

SSH est très simple d’approche si vous souhaitez utiliser un serveur sous linux (ubuntu) ce qui est fait dans ce tuto. SSH est utilisé pour pouvoir gérer son serveur web à distance, faire une blague à un ami, visiter le contenu d’un ordinateur à distance grâce à SFTP…

Bien qu’il soit tôt pour vous le dire, le client devra savoir le nom d’utilisateur, le mot de passe et l’adresse IP du serveur.

C’est fini pour la définition hâtive du SSH. Passons à la partie technique :

La configuration requise : Ubuntu, Internet.

Nous allons installer openssh qui est une alternative libre pour créer un serveur SSH. Tapez donc sudo apt-get install openssh-server dans un terminal. Attendez que tout s’installe.

C’est fini !! OpenSSH est lancé. Le serveur est fonctionnel, déjà protégé… et se lancera automatiquement au démarrage de votre PC.

Si vous souhaitez modifier la configuration, tapez sudo nano /etc/ssh/sshd_config. Tout est expliqué ici.

Voici la marche à suivre pour l’installation d’openssh sous une autre distribution :

Fedora :

> su root
# rpm -Uvh openssh-5.0p1-fc4.1.i386.rpm
# rpm -Uvh openssh-client-5.0p1-fc4.1.i386.rpm
# rpm -Uvh openssh-server-5.0p1-fc4.1.i386.rpm

Mandriva :

> su root
# urpmi openssh
# urpmi openssh-server
# urpmi openssh-clients

Debian :

> su root
# apt-get update
# apt-get install ssh

Vous avez maintenant installé OpenSSH et vous avez un serveur opérationnel. La suite du tuto arrive dans quelques jours.

OpenSourceWay.

<< < | > >>

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

La FramaKey

La Framakey

Bonjour,

Cet article à pour unique but de vous faire découvrir la FramaKey : cette suite de logiciels nomades (ou portables), open-source et fonctionnant sous Windows®.

Vous êtes pour la philosophie du libre, vous avez un travail, un emploi du temps qui fait que vous utilisez souvent plusieurs ordinateurs et vous n’avez pas encore réussi à faire le petit pas vers Linux® en entrainant tous votre entourage… La FramaKey est faite pour vous !

Mais que contient la FramaKey ?

Elle contient par défaut de nombreux logiciels mais tout dernièrement (hier) une application toute aussi portable1 que les autres nommée Synapp qui se connecte au « dépôt » FramaKey et liste toutes les applications qui ne se trouvent pas forcément par défaut dans le pack FramaKey FULL.

La liste complète des logiciels présents est disponible ici, mais voici ceux qui me semblent les plus importants :

Comment l’utiliser ?

Lors de l’insertion de la clef USB, plusieurs applications sont lancées en même temps. Il y a le FramaKiosk qui est une interface graphique basée sur le Ubuntu Netbook Remix, codée en HTML/CSS/Javascript et propulsée par K-Meleon2. Cette application permet aussi de rendre la FramaKey accessible même à la personne n’ayant (presque) jamais touché un ordinateur (ce qui me sert souvent !)

Il y a aussi le menu ASuite qui est lancé et qui permet d’avoir toutes les applications à porté de main lors d’un clic gauche tout en haut de l’écran et ce à n’importe quel moment.

Et pour l’association des fichiers, ne vous inquiétez pas, ils y ont pensé : avec C.A.F.E. Vous pourrez ouvrir tous les fichiers avec les applications de votre FramaKey !

Comment ils font pour réaliser un logiciel portable ?

Attention partie réservée au curieux !!

Pour rendre un logiciel portable, il faut créer un lanceur, une sorte de raccourci qui met en place tout seul l’environnement nécessaire au logiciel.

Ce lanceur gère en trois partie différentes les fichiers, les dossier et les clef de registre. Par exemple lors du lancement de FramaFox, les fichiers de configuration présents sur l’hôte sont envoyés sur la clef dans un dossier temporaire, lors de la fermeture, les mêmes actions sont effectués dans le sens inverse.

Ce lanceur est compilé pour donner un fichier .exe. Le code source existe en deux langage en fonction du développeur en NSIS3 ou en AutoIt (je préfère en NSIS et remercie au passage le créateur de PortableApps pour son script de base).

Pour les très curieux vous pouvez voir le code source avec tous les logiciels téléchargés sur la FramaKey.

J’adopte, comment on installe ?

L’installation est simple mais longue ! Alors commencez par télécharger le fichier ici puis lancez-le (c’est pas un virus). Sélectionnez votre clef USB et installez.

Attendez… longtemps… très longtemps…

Puis c’est fini ! Votre clef USB est prête !

Et j’en ai pas assez, j’en veux plus !

Si vous en avez pas assez, sachez qu’il existe depuis peux des WebApps qui sont des applications web, grâce à leur serveur web portable : ZazouMiniWebServer ils peuvent maintenant portabiliser les moteurs de blog, de wiki, de forum, de gestion de bibliothèque…

Il existe aussi maintenant le Framakey Ubuntu-fr Remix qui est une version d’Ubuntu sur clef USB que je n’ai pas eu le loisir de tester. Depuis votre FramaKey, vous pouvez en plus accéder à la partition Ubuntu de votre clef USB !!

Mais pourquoi FramaKey ?

Il existe de nombreuses suites de logiciels portables, en voici quelques unes, il y a la FramaKey, PortableApps, LiberKey, LupoPenSuite…

LupoPenSuite à plein de logiciels mais c’est pas en Français, LiberKey en à plus de 300 mais c’est pas des logiciels libres (et les gens sont pas super sympa), PortableApps est super mais c’est en anglais. FramaKey est la seule suite francophone de logiciels libres assez complète et elle me plait car elle est toujours en cours de développement…

Je profite de cette partie pour faire un peu de pub pour un ancien projet que j’ai créé et qui est maintenant entre d’autres mains qu’il faut un peu booster : OpenSourceKey !

Bon, je vous laisse, j’ai un BAC qui m’attends !!

OpenSourceWay

Lexique :

  1. Un logiciel portable est un logiciel qui ne laisse aucune traces sur l’ordinateur hôte hébergeant le processus, ces traces peuvent être des fichiers et dossier dans les dossier AppData (paradoxe Windowsien) mais aussi des entrée et des clefs dans la base de registre (autre paradoxe Windowsien). Vous aurez compris que sous Linux, la plupart des logiciels sont portables par défaut !
  2. K-Meleon est un navigateur web libre très proche de Firefox qui à la grande particularité du peu de ressources qu’il nécessite.
  3. NSIS est un language permettant à la base de créer des installateurs mais son utilisation ici détournée fonctionne à merveille.

Site de la FramaKey

Articles relatifs

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Mises à jours…

Bonsoir…

Je tenais a m’excuser pour l’indisponibilité de Webynux.net d’hier soir jusque vers 9h00 ce matin…

Peut etre n’etes vous pas sans savoir que WordPress est passé hier en version 3.0, une mise à jour un peu hâtives de WordPress, suivi d’une mise à jour du thème foireuse (la mise à jour, pas le thème) à planté le serveur!

Bref ce soir, vous surfez sur une installation toute fraiches de WordPress 3.0…

Bref tout est a peu près rentré dans l’ordre, si vous constatez des dysfonctionnements…. faites moi en part via la page « Contact« 

Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Des icônes Tango pour Apache…

Bonjour,

Voici une super astuce découverte sur Nekohayo ! qui vous permettra de remplacer vos icônes par défaut d’apache par les icônes du projet Tango.

Tango

Pour installer ce pack d’icônes, vous pouvez suivre les infos de la page officielle mais j’ai pas réussi alors je vous donne ma méthode :

  • Commencez par télécharger et installer HTTrack
  • Lancez ensuite HTTrack : Applications >> Internet >> WebHTTrack Website copier
  • Suivant dans la page du navigateur qui vient de s’ouvrir
  • Dans la page suivante, Nom du nouveau projet : TangoApache, Catégorie : Icônes, Chemin de base : /home/{USER}/Bureau/websites (vous pouvez changer ces paramettres si vous savez ce que vous faites, juste un exemple)
  • Dans la zone de texte de la page suivante, ajoutez l’adresse : http://code.ecchi.ca/apache-tango-icons/
  • Faites Suivant puis Démarrer… puis patientez.
  • Faites Quitter.

Vous avez tout téléchargé. Tous va maintenant se passer dans votre PC :

  • Ouvrez : /home/{USER}/Bureau/websites/TangoApache/code.ecchi.ca/apache-tango-icons/icons
  • Supprimez tous les fichiers .html et copiez le contenu du dossier
  • Tapez sudo nautilus /usr/share/apache2/icons dans un terminal et copiez (Ctrl+V), remplacez tous les fichiers existants.
  • Ouvrez /home/{USER}/Bureau/websites/TangoApache/code.ecchi.ca/apache-tango-icons/autoindex.conf avec gedit, copiez le contenu.
  • Tapez sudo gedit /etc/apache2/mods-enabled/autoindex.conf dans un terminal, et remplacez le contenu par celui du presse-papier (Ctrl+A, Ctrl+V)
  • Enregistrez.
  • Tapez ensuite sudo /etc/init.d/apache2 reload dans un terminal.

J’ai fini de vous bassiner, c’est fini.

Pour les puriste du terminal, la deuxième étape uniquement avec le terminal :

cd /home/{USER}/Bureau/websites/TangoApache/code.ecchi.ca/apache-tango-icons/
sudo mv /usr/share/apache2/icons /usr/share/apache2/old_icons
sudo mkdir /usr/share/apache2/icons
sudo cp -v icons/* /usr/share/apache2/icons
sudo cp autoindex.conf /etc/apache2/mods-enabled/autoindex.conf
sudo /etc/init.d/apache2 reload
sudo mv /usr/share/apache2/icons /usr/share/apache2/old_iconssudo mkdir /usr/share/apache2/iconssudo cp -v icons/* /usr/share/apache2/iconssudo cp autoindex.conf /etc/apache2/mods-enabled/autoindex.confsudo /etc/init.d/apache2 reload

Bon développement web, il suffit de lancer apache et de constater le résultat
Merci à Nekohayo pour son magnifique travail !!

OpenSourceWay.

Liens : Article officiel, Sources, Projet Tango, HTTrack

Articles relatifs

OpenSourceWay

OpenSourceWay

Bonjour à tous, Je me présente, je me prénome OpenSourceWay sur le web et j'ai 16ans. OpenSourceWay car je pense et j'essaye de démontrer que le logiciel libre est la meilleur alternative qui soit pour vous, pour les gouvernements et pour les entreprises. C'est gratuit (en général), simple, rapide, sécurisé et efficace. J'ai participé à de nombreux projets dans le libre comme MHM, Mozilla LibNotifier... mais j'ai toujours préféré lancer des initiatives moi-même : site internet, logiciels, extensions et plug-ins, icones, gadgets pour webmaster, fond d'écran, traduction et j'en passe. Même à seize ans, je crois pouvoir connaitre de nombreux langages qui sont du plus approprié au moins l'HTML, le CCS, le PHP, l'AutoIt, l'AutoHotkey, le C, le C++, le Pascal, le NSIS, le Javascript... Mon secret, utiliser ma doc et un moteur de recherche (je vous conseille Doona). Mes passe temps sont donc la réalisation de sites web, la lecture des blogs du libre comme Webynux, l'entraide logicielle, le test et la critique de logiciels et ...

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook