OpenSolaris c’est fini…

Alors que nous en parlions le mois dernier, la fin d’OpenSolaris est arrivée.

En effet, Oracle qui a racheté Sun il y a peu de temps prévoit de créer une version de transition vers Solaris 11 nommée Solaris 11 Express.

Un fork d’OpenSolaris est d’ailleurs en train de naitre sous le nom d’Illumos. Ce projet basé sur OpenSolaris est a été initié par un ancien de chez Sun Microsystems.

Systèmes d’exploitation

Inscrivez-vous flux rss

imprimer cet article envoyer à un ami recevoir les newsletters contacter la rédaction s'abonner au flux rss partager

Oracle sonne le glas d'OpenSolaris

Oracle sonne le glas d’OpenSolaris

Edition du 16/08/2010 – par IDG NS / Maryse Gros

Le repreneur de Sun semble avoir confirmé la semaine dernière ce que beaucoup suspectaient déjà depuis un moment : c’en est fini du projet OpenSolaris.

Un mémo interne où Oracle déroulait sa stratégie Solaris a circulé vendredi dernier. On y apprend que les efforts de l’éditeur se focaliseront sur une version commerciale du système d’exploitation, en l’occurrence la version 11 afin, notamment, d’accroître ses ventes des serveurs. « Nous ne fournirons pas d’autre distribution (…) ni d’OpenSolaris 2010.05, ou de distribution ultérieure », stipule la note interne.

Solaris 11 est la prochaine version majeure du système d’exploitation initialement développé par Sun. Oracle a indiqué qu’il la livrerait l’an prochain. Préalablement, il fournira un peu plus tard cette année une édition développeur gratuite, baptisée Solaris 11 Express, assortie d’un programme de support. L’éditeur espère ainsi persuader les entreprises utilisant OpenSolaris de migrer vers Solaris 11 Express et, vraisemblablement, vers Solaris 11 à l’avenir.

« Une fin affreuse pour OpenSolaris »

Des doutes étaient apparus sur l’engagement d’Oracle envers OpenSolaris. Sun avait lancé cette version Open Source de son OS avec l’ambition d’attirer les développeurs vers ses produits et, par la suite, de drainer dans la foulée des clients payants. En janvier, Oracle a pris le contrôle de Solaris lors de l’acquisition de Sun.

Le mois dernier, le conseil de gouvernance d’OpenSolaris a menacé de se dissoudre à moins qu’Oracle n’accepte de discuter de ses projets sur l’OS. Sans surprise, les développeurs qui ont contribué au projet sont consternés des dernières évolutions.

« C’est une affreuse fin pour des heures de travail effectuées sans compter, au service d’ un logiciel de qualité qui sera désormais fourni comme un produit Oracle auquel nous n’aurons plus accès de façon ouverte et illimitée », a notamment regretté dans un billet de blog Steven Stallion, un développeur d’Atlanta qui a contribué au projet. Il rappelle que le travail qui a été fait sur le logiciel se concentrait sur son amélioration pour l’ensemble des utilisateurs et pas pour le bénéfice d’une société. « C’est clairement une perversion de l’esprit Open Source », considère-t-il.

« OpenSolaris ne doit pas avantager nos concurrents »

Pour justifier sa stratégie, Oracle explique dans son mémo qu’il ne peut pas tout faire. L’une des contraintes étant sa capacité d’ingénierie calculée en nombre de développeurs et en temps disponible. « Nous devons veiller à notre priorité qui est de fournir l’OS d’entreprise, Solaris 11, pour développer notre activité Systèmes. »

Cela sous-entend aussi qu’OpenSolaris peut compromettre cette position concurrentielle. « Nous voulons que l’adoption de notre technologie et de notre propriété intellectuelle favorise nos objectifs globaux. En revanche, elle ne doit pas permettre à nos concurrents de tirer un avantage induit de nos innovations avant nous », peut-on lire dans la note interne d’Oracle.

Page suivante (2/2) >

envoyer recevoir
imprimer commenter
0 commentaires postés >> Tous les commentaires

L’ACTUALITÉ DU JOUR

Business Dell rachète 3Par, spécialiste du stockage virtualisé(16/08/2010 17:55) – Il y a quelques mois, lors d’un entretien avec David Scott, CEO de 3P (…)

Législation La CNIL surveille de près les « smart grid »(16/08/2010 17:26) – Les compteurs électriques intelligents, déjà installés aux Pays-Bas, mais pour (…)

Systèmes d’exploitation Oracle sonne le glas d’OpenSolaris(16/08/2010 16:58) – Un mémo interne où Oracle déroulait sa stratégie Solaris a circulé vendredi dernier. (…)

Infrastructure serveur Le calcul haute performance accessible aux PME(16/08/2010 16:23) – « Il y a un vrai travail de pédagogie et d’évangélisation à faire sur les bénéfices (…)

Société Le site France.fr a réouvert(16/08/2010 14:36) – Après des débuts calamiteux, une fermeture quelques heures après son lancement (…)

Infrastructure serveur Novell va supporter Suse Linux ES sur Amazon EC2(16/08/2010 12:20) – A la suite d’un accord conclu avec Novell, Amazon va proposer un tarif horaire pour (…)

LE TOP
  1. Une pénurie de DRAM se profile, selon iSuppli
  2. Le chef de l’ingénierie de l’iPhone quitte Apple
  3. La Fondation Linux clarifie l’utilisation du code Open Source
  4. Microsoft a livré son Patch Tuesday
  5. Lotus Notes/Domino : IBM tique sur un rapport de Gartner
Pfff

Pfff

Né en 1976, j'ai découvert le web par un modem RTC et des factures astronomique vers 20 ans... depuis le doigt, la main le bras et le corps entier ou presque y est passé! Mon aventure linuxienne debute vers 2003 ou je teste une Mandrake (ancien nom des Mandriva), puis pour des raisons de compatibilité matérielle, je passe sous Fedora. J'adopterais définitivement (enfin jusqu'à aujourd'hui au moins) Ubuntu en 2005 avec la 5.10 Breezy Badger. En tant que Linuxien et passionné de logiciel libre, je créé en 2006 Webynux.net.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus